L’intelligence philosophique nous élève vers une zone limpide d'idées, l'intelligence littéraire nous plonge dans une pulpe d'évidences.