L’imbécile ne découvre la radicale misère de notre condition que quand il est malade, pauvre, ou vieux.