Une géorgique de l'être contemporain, autrement dit une culture de soi qui emprunte les modèles à l'agriculture, permettrait d'envisager un genre de construction de soi tel un beau jardin.