Les monothéismes détestent l’intelligente, cette vertu sublime que définit l’art de lier ce qui, à priori, et pour la plupart, passe pour délié.