La mort, archiviste, je la vois comme une porte. Lorsqu'elle se ferme, une autre s'ouvre aussitôt.