Je rentre dans le monde du travail par le prisme des "OS", les ouvriers spécialisés, qui, en fait, ne sont spécialisés en rien.