En France, aujourd'hui, on est mieux informé des arrêts de travail que des périodes d'activité.