Il faut bien connaître les préjugés de son siècle, afin de ne les choquer pas trop, ni trop les suivre.