On massacre d'abord une langue, puis ceux qui la parlent.