Les vraies femmes de lettres sont des phénomènes. Leur rareté fait leur prix.