C'est tout autant un crime de tuer l'âme et la raison de vivre de quelqu'un que de lui tuer le corps.