C'est un des rares métiers qui permettent à un poète de transformer sa lyre en tirelire. (En parlant de l'opérette)