Personne n'attache aujourd'hui autant de valeur à l'écriture que les régimes policiers.