Dans la balance de la destinée, le muscle ne pèse jamais autant que le cerveau.