C'est l'homme qui fait l'histoire et non pas l'histoire qui fait l'homme.