Ne s'émerveiller de rien est beaucoup plus bête que s'émerveiller de tout.