Politiciens, demandez conseil aux gastro-entérologues : que peut-on encore faire avaler aux citoyens ?