On appelle défauts ce qui, chez les gens, nous déplaît, et qualités ce qui nous flatte.