Il faudrait faire l'amour comme on mange du poisson : ne pas avaler les arêtes.