content top

Humanite

Il n'y a pas l'homme d'un ct, la nature de l'autre. L'homme est nature.

  

J'entends par beaut celle qui s'panouit en gnrosit, quit et respect.

  

Parmi toutes les diverses dfinitions de l'utopie, ma prfrence va volontiers celle-ci : "l'utopie est ce qui n'a pas t tent." Elle invite se librer de la routine, des habitudes convenues et ptrifiantes et ouvre les portes de l'aventure vers l'inattendu.

  

Ce temps nouveau a pour dessein d'abolir toute perte de temps et, au royaume du songe tranquille, l'indolence est tenue pour paresse.

  

Alors, mon pouvoir s'amenuisant en mme temps que sveille ta conscience, je te souhaite, mon enfant, dtre au lieu de paratre.

  

Il faut apprendre la terre, c'est indispensable, savoir ce qu'elle est.

  

C'est parce que nous n'avons pas organis le monde sous l'inspiration d'un vritable humanisme que nous avons recours l'humanitaire comme palliatif cette grande dfaillance.

  

La question l'chelle du macrocosme comme du microcosme, y a-t-il une intention ou bien seulement ncessit et hasard ?

  

Le bien suprme quun tre humain puisse avoir, cest la joie. Sauf que a ne sachte pas. Vous pouvez tre milliardaire, a ne sachte pas.

  

La terre ne devait plus produire de la nourriture, mais cracher de l'argent.

  

Cultiver un potager, ce n'est pas seulement produire ses lgumes, c'est apprendre s'merveiller du mystre de la vie.

  

Il appartient chacun dagir son chelle, dans les petits gestes du quotidien, faire sa part comme le colibri.

  

Rien n'a d'importance que celle que nous essayons de nous donner nous-mmes.

  

La servitude de son pre inflige lenfant une trange blessure.

  

Pour que les arbres et les plantes s'panouissent, pour que les animaux qui s'en nourrissent prosprent, pour que les hommes vivent, il faut que la terre soit honore.

  
content top