content top

Recherche mot : vise

Ne jamais insulter l'avenir, telle est la devise du carriériste.

  

L'école libérale sert à entretenir la machine économique; l'école socialiste vise la construction d'une société heureuse dans laquelle les citoyens s'épanouissent.

  

Ne pas viser la sainteté, mais la sagesse.

  

"Ose penser par toi même" était la devise des Lumières

  

Un politicien aux plus hautes charges ne croise et n'entretient dans son entourage que des courtisans, des flatteurs, des opportunistes ou des parasites. Tout mandarin qui fréquente ce genre d'homme se condamne à endosser l'un de ces habits. On ne rend pas intellectuellement avisé, et encore moins intelligent, quelqu'un qui gouverne.

  

Toute sécession vise toujours à recréer ailleurs ce avec quoi elle a décidé de rompre ici.

  

L’écriture peut-elle viser autre chose qu’une mise au point avec soi, une catharsis, une purification aristotélicienne ? Viscérale, sincère, authentique, la fabrication d’un livre obéit aux lois de la psychologie des profondeurs.

  

Autrui ne constitue pas la mesure de soi, il s’agit de viser des objectifs plus élevés. Un quidam vaut moins, en termes d’idéal, qu’un objectif haut placé comme la vie bienheureuse.

  

A viser le Paradis, on manque la Terre.

  

Ne jamais insulter l'avenir, telle est la devise du carriériste.

  

Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel, on le multiplie.

  

L'intérêt de l'économie de la connaissance, c'est que le savoir potentiel est infini. Tout ce qui est matériel est fini, mais le savoir potentiel est infini, étant immatériel. Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel, on le multiplie.

  

L'école devrait viser l'épanouissement. Mais le problème est que l'école vient de la révolution industrielle et elle vise plus la productivité que l'épanouissement.

  

Je ne suis pas convaincu que l'image fasse comprendre. Barthes disait : "un jour, l'image aura le dernier mot". Et, nous vivons ces temps tragiques où l'on exprime que par image, que l'on comprend que par image et qu'à vrai dire vous devez, par rapport à un public qui est formaté pour le visuel, pour le sensoriel, mais qui a fait tout abandon de l'esprit critique, vous devez viser l'émotion, le cœur et tout ce qu'il y a de poisseux dans l'homme. Vous en faites un métier.

  

Tolérer l'islam, ce n'est pas l'accueillir. Il est même légitime d'être islamophobe. La détestation est salutaire. Elle divise, mais elle soude aussi autour d'une identité revendiquée.

  
content top