content top

Recherche mot : vetements

Parmi les alternatives, je crois beaucoup à l'idée de décroissance. C'est-à-dire à une résistance à la mondialisation compétitive et négative: une résistance fondée sur l'autolimitation et la sobriété. Je revendique pour moi et tous mes semblables ce que la vie elle-même a établi comme légitime: nourriture, vêtements, soins et abri, sans lesquels l'épanouissement humain est impossible.

  

Je n’aime pas l’excentricité. J’aime le réalisme et la bonne qualité. Je suis terre à terre et hors de la mode. Je ne me soucie pas la mode. J'aime plutôt me soucier de ces choses que l'on chérit, celles que chacun de nous possède et qui nous rappellent des souvenirs. Je ne jette pas mes vêtements. Ils se bonifient avec l’âge.

  

J’adore les objets usés. Je n’aime pas la nouveauté... Je continue à porter de vieux vêtements. Mais j’en porte aussi des nouveaux. Ces vieux vêtements que j’aime tant sont indémodables. Ils offrent une qualité intemporelle et une sensibilité hors de la mode... Ils sont utilitaires, ce sont des vêtements de travail, ils ont une sincérité qui leur est propre, pour ainsi dire.

  

Je m’efforce de projeter sans relâche mon approche de la vie. Pour moi, les vêtements ne sont pas que de simples bouts de tissu. Ils sont le reflet de nos vies et de nos rêves.

  

Ce qui me passionne dans ce métier, ce n'est pas de suivre les tendances, mais c'est de donner vie à mon inspiration, d’innover. Mes vêtements reflètent mes sentiments les plus intimes. Au travers d'eux, j’ai l’impression d'écrire un livre.

  

Je travaille avec mes rêves. Je crée des vêtements à partir des choses que j’affectionne.

  

Je m’efforce de projeter sans relâche mon approche de la vie. Pour moi, les vêtements ne sont pas que de simples bouts de tissu. Ils sont le reflet de nos vies et de nos rêves... Je conçois des vêtements qui donnent vie aux rêves.

  

Je ne veux pas créer une mode éphémère. Je veux être éternel. Les vêtements que je conçois sont intemporels. Je ne veux pas créer un look qui sera vite démodé. Je travaille toujours avec le souci d’être intemporel, sans chercher d'être à la mode.

  

Le mot "classique", pour moi, signifie intemporel. Ce sont ces choses qui ne se démodent jamais. Polo, les vêtements que je conçois reflètent mes convictions, ce sont des choses intemporelles. J’aime les choses qui perdurent.

  

Je crée des vêtements en pensant aux personnes qui les achèteront. Je veux enrichir leur univers. Lorsque je crée une robe, je pense à celle qui la portera.

  

Chaque fois que je dessine des vêtements, je réalise un film.

  

Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était.

  

Ce n'a jamais été bien de raccommoder les vêtements. Jetez-les quand ils ont des trous et achetez-en de neufs. Raccommoder, c'est antisocial.

  

Les problèmes sont des opportunités en vêtements de travail.

  

Ceux qui font de leurs vêtements l'essentiel de leur personnalité finissent en général par ne valoir guère mieux qu'eux.

  
content top