content top

Recherche mot : vertus

Quand il est convenu qu'on peut faire du jouir et faire jouir un impératif catégorique hédoniste, on met en oeuvre une stratégie qui permet l'émergence de vertus - les vertus de la jubilation.

  

Volontarisme, aristocratisme et esthétisme, autant de vertus inactuelles, au sens de Nietzsche, car cette époque est tout entière faite d'avachissement, d'uniformité et de laideur.

  

Si vous n'avez pas de courage, vous n'aurez peut-être pas l'opportunité d'utiliser vos autres vertus.

  

Il est donc vrai que l’exercice de toutes vertus sociales, des services importants rendus à la patrie, une carrière utilement employée ne suffisent pas pour préserver d’une fin sinistre et pour éviter de finir en coupable.

  

Nos vertus ne sont, le plus souvent, que des vices déguisés.

  

Un homme de qualité ne peut être aimable sans la libéralité. L'avare a droit de déplaire. Il a en lui un obstacle à toutes les vertus ; il n'a ni justice ni humanité. Dès qu'on s'abandonne à l'avarice, on renonce à la gloire : on a dit qu'il y avait d'illustres scélérats, mais qu'il n'y avait pas d'illustres avares.

  

L'avare est plus tourmenté que le pauvre, l'avare ne jouit de rien. L'amour des richesses est le commencement de tous les vices, comme le désintéressement est le principe de toutes les vertus.

  

L'ordre conduit à toutes les vertus mais qu'est-ce qui conduit à l'ordre ?

  

Les vices entrent dans la composition des vertus, comme les poisons entrent dans la composition des remèdes.

  

Un prince est grand et aimable quand il a les vertus d'un roi, et les faiblesses d'un particulier.

  

Là où il n'y a pas de puissance commune, il n'y a pas de loi ; là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas d'injustice. La force et la ruse sont, en guerre, les deux vertus cardinales.

  

Hypocrite. Celui qui, professant des vertus pour lesquelles il n'a aucun respect, en retire l'avantage d'avoir l'air d'être ce qu'il méprise.

  

Il est peu de vertus plus tristes que la résignation ; elle transforme en fantasmes, rêveries contingentes, des projets qui s'étaient d'abord constitués comme volonté et comme liberté.

  

Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses.

  

Nous exagérons, dans l'individu mort, les vertus que nous avons méconnues pendant sa vie.

  
content top