content top

Recherche mot : verbe

Plutôt un petit progrès anarchiste sur le terrain qu'une grande péroraison libertaire dans le verbe ou la geste folklorique.

  

Mon père, c’était le silence et la terre ; ma mère, le verbe et la cuisine.

  

La Révolution française fut une révolution du verbe. Les mots sont des armes.

  

Les proverbes sont particulièrement utiles dans les cas où, de nous-mêmes, nous ne trouvons pas grand chose pour nous justifier.

  

Lorsqu'on a appris le livre des proverbes, on n'a plus d'efforts pour parler.

  

Le verbe aimer est le plus compliqué de la langue. Son passé n'est jamais Simple. Son présent n'est qu'imparfait et son futur est toujours conditionnel.

  

Les lois sont comme les proverbes : on en trouve toujours une qui justifie la violation de l'autre.

  

Qui retire le verbe de la phrase, elle perd son sens. Qui nie l'unité nie le nombre qui en est fait. Qui ne croit plus en Dieu, il ne croit plus à rien.

  

Sans argent, dit le proverbe, pas de suisse ! Pas de suissesse, non plus.

  

Lorsqu'un Allemand cultivé plonge dans une phrase, vous ne le revoyez plus jusqu'à  ce qu'il réapparaisse de l'autre côté de l'Atlantique, le verbe à la bouche.

  

Quand je parle de moi, je suis à la fois le sujet et le verbe. Je n'ai pas besoin de complément.

  

Un proverbe n'est pas une raison.

  

La vie n'est qu'un verbe. Encore convient-il de le conjuguer opportunément.

  

L'ignorant, lui, quand il parle, est compris de tout le monde, tandis que l'homme instruit avec sa fricassée de grands mots et de proverbes, n'est compris que de ses pareils...

  

Un baiser, qu'est-ce ? Un serment fait d'un peu plus près, un aveu qui veut se confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer ; c'est un secret qui prend la bouche pour oreille.

  
content top