content top

Recherche mot : uni

Est-on libéré ? De la maternelle à l'université on est enfermé, ensuite il y a les casernes, puis tout le monde travaille dans des boîtes, des grandes boîtes, des petites boîtes, et pour s'amuser on va en boîte, on y va dans sa caisse, et tout ça en attendant la dernière boîte que je vous laisse deviner....

  

Il faudrait sept planètes comme la terre pour que toute l'humanité vive avec le niveau de la France ; onze pour le niveau des Etats-Unis.

  

Les outils de la communication, de la commande à distance et de l'information auront toujours une grande mémoire, mais jamais de souvenirs. Renforcent-ils les liens sociaux, ou ne font-ils que connecter les solitudes ?

  

Voyez le délire autour du football, que signifie-t-il ? Simplement que celui qui gagne a été assez habile pour mettre le ballon dans un but. Ce n'est rien d'autre. Quand vous voyez ensuite tout ce qu'on a construit autour de ce divertissement, cette espèce de rituel mobilisant des foules hurlantes, ces sommes d'argent exorbitantes dépensées, la publicité… J'ai joué au foot dans mon petit village mais il s'agissait uniquement d'une activité ludique. L'envergure de ce jeu au plan international rend dubitatif sur le fonctionnement de l'humanité.

  

Mon voyage initiatique et mon universalité se sont faits à partir de notre ferme de Montchamp, dans l'immobilité.

  

On trouve chez tous les fous réunis une demi once, que dis-je, un quart d'once de véritable sagesse !

  

Le but implicite de la communication est d'obtenir une aide.

  

Nous n'avons pas de nom, pas de famille, nous sommes des gens pauvres et vulnérables et pourtant réunis. Nous faisons basculer les empires.

  

Même les plus grands guerriers sont démunis face à l'amour.

  

Dans la démocratie, les révolutions naissent avant tout de la turbulence des démagogues. Pour ce qui concerne les particuliers, ils contraignent par leurs dénonciations perpétuelles les riches eux-mêmes à se réunir pour conspirer ; car la communauté de crainte rapproche les gens les plus ennemis.

  

Je pense qu’aujourd’hui le monde est unifié. La mode vient des quatre coins du monde, du Japon, des États-Unis, de France, d’Italie, de la rue. La mode est partout. Le monde est passionnant, car tant de choses se produisent simultanément.

  

J’ai été influencé par l’univers anglais. Non pas par la mode, mais par les Anglais eux-mêmes À vrai dire, je pense que j’ai toujours été intéressé par les gens, leur façon de vivre, leur style.

  

Je crée des vêtements en pensant aux personnes qui les achèteront. Je veux enrichir leur univers. Lorsque je crée une robe, je pense à celle qui la portera.

  

Je sais que j’ai un style particulier, une signature. Elle s’inspire de la Nouvelle-Angleterre. Elle s’inspire des cowboys. Sans doute aussi de l’univers du sport. C’est une mosaïque ; une mosaïque d'inspirations qui n'ont rien à voir avec la mode, mais qui sont authentiques, naturelles, réelles et intemporelles.

  

Gloire à Dieu ! Il est unique, ni trois ni plus nombreux et ni deux, il n'a d'égal ni sur la terre ni dans les cieux ni entre les deux.

  
content top