content top

Recherche mot : tour

Être post-chrétien ne se fera pas par un retour aux anciens, mais par un dépassement de ce qui a perduré de l'hellénisme dans le christianisme.

  

Être post-chrétien ne se fera pas par un retour aux anciens, mais par un dépassement de ce qui a perduré de l'hellénisme dans le christianisme.

  

Le commencement, c'est la fin, parce qu'au début, on trouve l'éternel retour qui, de ce fait, est aussi au milieu et à la fin...

  

Le libre-arbitre est une invention des prêtres pour se venger et punir. Le devenir est pure innocence, comme l’enfant… Dès lors, nous sommes entourés de fictions… Fictions de la vertu, de la justice, de l’amour du prochain… Fiction de la morale car nous sommes au-delà du bien et du mal.

  

Les dégoûts de l'existence s'évaporent lorsque l'on se retrouve, entre amis, autour d'une table. Je suis familier de quelques-unes qui toutes répètent à l'envi qu'une gastronomie, c'est un style...

  

Un politicien aux plus hautes charges ne croise et n'entretient dans son entourage que des courtisans, des flatteurs, des opportunistes ou des parasites. Tout mandarin qui fréquente ce genre d'homme se condamne à endosser l'un de ces habits. On ne rend pas intellectuellement avisé, et encore moins intelligent, quelqu'un qui gouverne.

  

Certes, la vérité de la vie psychique est biologique, Freud a passé sa vie à le dire, mais à quoi bon une vérité morne et triste, qui n'ouvre aucune perspective de conquête, qui n'autorise aucune réalisation de son rêve de célébrité universelle, qui empêche l'épiphanie de son destin, puisque la fiction ouvre de bien plus intéressantes potentialités ? Freud va donc tourner le dos aux paillasses des laboratoires : la gloire viendra d'un divan.

  

L'abjuration de Sade par Foucault signe une disparition de cet auteur dit comme maudit comme moment incontournable de la philosophie contemporaine.

  

Etre libre, c'est obéir à la nécessité que nous enseigne la roue de l'éternel retour des choses.

  

Puisque Dieu donne aux hommes la possibilité de vivre dans le plaisir, qu’est-ce qui justifie qu’on y renonce ? Quelle étrange perversion ? Sinon une singulière haine de soi, une pulsion de mort retournée contre sa propre personne...

  

La pensée sarkozyenne ne mériterait guère le détour tant elle est superficielle et mensongère. Mais elle nous mène au chaos. Qu'il lui ait fallu récupérer un concept d'un philosophe de gauche est le signe de la nécessité de trouver une enveloppe humaine à une politique de civilisation visant en vérité à la déshumanisation.

  

Vous devez y croire. Il n’y a aucune raison d’avoir un Plan B car il vous détournera du Plan A.

  

Notre économie tourne à la frustration, à l'insécurité plutôt qu'à la sérénité, au bruit plutôt qu'au calme, au manque plutôt qu'à la plénitude.

  

Tolérer l'islam, ce n'est pas l'accueillir. Il est même légitime d'être islamophobe. La détestation est salutaire. Elle divise, mais elle soude aussi autour d'une identité revendiquée.

  

Bien loin d'être tentée par un retour à l'isolationnisme, l'Amérique a peur de l'isolement , de se retrouver seule dans un monde qui n'aurait plus besoin d'elle.

  
content top