content top

Recherche mot : touche

C'est à peine si je frôle encore les crêtes des vagues. L'existence où je serais censé nager m'est comme extérieure, et je touche sa peau joueuse non sans un frisson de volupté : suis-je devenu poisson volant ?

  

Si on installait un commutateur dans une caverne n'importe où, puis qu'on le flanquait d'un écriteau disant « Commutateur de fin du monde. PRIÈRE DE NE PAS TOUCHER », la peinture n'aurait même pas le temps de sécher.

  

Où l'espoir et le désespoir se touchent. Hésiter, c'est tomber.

  

Pour mes collections, je m’inspire d’histoires ou de sujets qui m’ont personnellement touché et qui me guident. Je ne conçois pas mes collections à partir d’une manche ou d’un tissu en particulier. Je les conçois à partir de rêves.

  

Soutenir l'exemple qu'on a donné, c'est là qu'est la pierre de touche !

  

Quand un politicien se touche le visage il dit la vérité, quand il se gratte l'oreille il dit la vérité, quand il lève le pouce il dit la vérité ; c'est quand il remue les lèvres qu'il ment.

  

L'amour est un duel : - Bien touché ! Merci.

  

Comme l'amour est aveugle, il est très important de toucher.

  

La joie panique, il est impossible de la garder pour soi. Qui ne la partage pas, ne fait que la toucher et la perdre.

  

Le toucher est le plus démystificateur de tous les sens, à la différence de la vue, qui est le plus magique.

  

Le véritable chemin pour toucher le coeur d'un homme passe par son estomac.

  

La plupart de nous vivons dans notre tête, ressassant soucis, échecs passés et catastrophes futures. Le toucher d'une main bienveillante nous ramène dans le monde présent et nous aide à être de nouveau en phase avec la réalité.

  

L'adversité est la pierre de touche de l'amitié.

  

Au contraire de l'Européen classique, le Négro-Africain ne se distingue pas de l'objet, il ne le tient pas à distance, il ne le regarde pas, il ne l'analyse pas. Il le touche, il le palpe, il le sent.

  

Il vaut mieux vivre dans la plate solitude que de toucher un peu à la joie, l'étreindre pendant quelques jours, et finalement la perdre sans raison apparente.

  
content top