content top

Recherche mot : spiritualite

Opposer science et conscience, ou science et spiritualité, c'est opposer des modules fondamentaux de notre être, et susciter en nous une guerre.

  

Opposer science et conscience, ou science et spiritualité, c'est opposer des modules fondamentaux de notre être, et susciter en nous une guerre civile dont nous ne sortirons jamais gagnants. Opposer science et spiritualité reviendrait à opposer nos deux mains, qui sont censées travailler ensemble.

  

Dans la vision laïque du monde, et je conçois qu'il y en ait d'autres, l'homme n'est pas réductible à sa spiritualité. Je peux m'en prendre à des fois, à des convictions, sans m'en prendre à la dignité de l'homme.

  

Nos émotions nous enferment alors que la spiritualité est souffle et quête de liberté. Des spiritualités anciennes aux psychologies modernes, en passant par les religions et les philosophies, les enseignements sont les mêmes : il s'agit de prendre conscience de ses propres fonctionnements individuels et collectifs, d'établir une distance critique entre soi et soi de même qu'avec l'univers alentour, d'apprendre à écouter, d'apprendre à dire et à communiquer, d'appréhender enfin positivement la complexité de soi et d'autrui.

  

La véritable spiritualité se reconnaît dans la façon de vivre et d'aborder l'existence, et non dans ce que l'on transmet ses croyances.

  

C'est au cours d'un dîner copieux que la spiritualité de l'homme se manifeste avec le plus d'évidence.

  

Le vrai matérialiste, plus il descend dans la matière, plus il exalte la spiritualité.

  

Il y a dans tout homme, à toute heure, deux postulations simultanées, l'une vers Dieu, l'autre vers Satan. L'invocation à Dieu, ou spiritualité, est un désir de monter en grade ; celle de Satan, ou animalité, est une joie de descendre.

  
content top