content top

Recherche mot : souffle

Le corps du penseur est avant tout une chair d'exception, à la peau si fine qu'on devine l'écorché au moindre souffle, à la plus petite variation de température.

  

Vous avez vu le physique des animateurs de Canal+ ? Même déjà, on voit qu’anthropologiquement, c'est des merdes, c'est des sous-hommes. Ils ont une grosse tête avec un tout petit corps, vous savez ? Des espèces de, c'est des mutants. J'ai l'impression que si je souffle, ils s'envolent, enfin je veux dire. Et j'imagine la trouille physique qu'ont ces mecs-là, s'ils sont confrontés à une vraie réalité.

  

Le courage est comme un brasier endormi. Il suffit d’un peu de souffle pour qu’il s’enflamme !

  

Sachez que les arbres et le vent se délectent de la mélodie qu’ensemble ils enfantent, et l’oiseau porté par le souffle, est un messager du ciel autant que de la terre.

  

Quand la neige tombe et que souffle le vent glacial, le loup solitaire meurt mais la meute, elle, survit.

  

Nos émotions nous enferment alors que la spiritualité est souffle et quête de liberté. Des spiritualités anciennes aux psychologies modernes, en passant par les religions et les philosophies, les enseignements sont les mêmes : il s'agit de prendre conscience de ses propres fonctionnements individuels et collectifs, d'établir une distance critique entre soi et soi de même qu'avec l'univers alentour, d'apprendre à écouter, d'apprendre à dire et à communiquer, d'appréhender enfin positivement la complexité de soi et d'autrui.

  

Nous devons chasser les démons avec la sincérité de notre souffle et non avec une épée.

  

Plus on tente de s'en sortir et plus on s'essouffle, plus on manque d'air.

  

Vous ne pouvez obliger les soufflés à monter deux fois.

  

Il y a au fond de vous de multiples petites étincelles de potentialités: elles ne demandent qu'un souffle pour s'enflammer en de magnifiques réussites.

  

Celui qui ne se sent pas offensé par l'offense faite à d'autres hommes, celui qui ne ressent pas sur sa joue la brûlure du soufflet appliqué sur une autre joue, quelle qu'en soit la couleur, n'est pas digne du nom d'homme.

  

Le monde parle, l'eau coule, le vent souffle, et l'âge s'écoule.

  

La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur ce miroir : son haleine différemment l'embue.

  

Les voyageurs parlent d'une espèce d'hommes sauvages, qui soufflent au passant des aiguilles empoisonnées. C'est l'image de nos critiques.

  

De même qu'il n'est pas juste de se suicider parce qu'on a la fièvre, de même, jusqu'au souffle, il ne faut jamais désespérer.

  
content top