content top

Recherche mot : sommes

C'est une guerre menée par l'Islam politique avec autant d'intelligence que l'Occident mène la sienne, mais avec moins d'armes ou avec d'autres armes que les nôtres- des couteaux et non des porte-avions, des kalachnikovs à 500 euros et non des avions furtifs coûtant des millions de dollars. Ils disposent également d'une vision de l'Histoire, ce que nous sommes incapables d'avoir, tout à notre matérialisme trivial.

  

Pourquoi la femme a t-elle voulu venir sur terre ? nous sommes déjà si nombreux !

  

La critique du christianisme est critique ; celle de l'islam, provocation. Pour l'islam, il n'y a que les croyants et les infidèles. Infidèles, nous le sommes, certes.

  

Nous sommes les inconsolables orphelins des mesures du passé.

  

Il n’y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous membres d’équipage.

  

Nous sommes tous distraits, parce que nous avons nos rêves ; seul, le perpétuel recommencement des mêmes choses finit par nous imprégner d'elles.

  

Sachons que notre vie n'est pas la notre. Du berceau au tombeau, nous sommes liés les uns aux autres. Dans le passé et le présent. Et par chacun de nos crimes et chacune de nos attentions, nous enfantons notre avenir.

  

Nous ne sommes que des pions du jeu d'échecs, avides d'actions. Aux ordres du grand joueur. Il nous mène de çà, de là, sur l'échiquier de la vie. Et pour finir, nous emprisonne dans la case de la mort. Sur un mode plus léger. Quelle tristesse ! Brutalement déchu du rang de cavalier à celui de pion.

  

Il ne faut surtout pas minimiser l'importance et la puissance des petites résolutions qui, loin d'être anodines, contribuent à construire le monde auquel nous sommes de plus en plus nombreux à aspirer.

  

Nous nous sommes résignés à n'être nous-mêmes que des ignorants. Chaque jour notre vie glissait comme une corde entre nos mains ensanglantées.

  

La Terre... Combien sommes-nous à comprendre cette glèbe silencieuse que nous foulons toute notre vie ? Pourtant, c'est elle qui nous nourrit, elle à qui nous devons la vie et devrons irrévocablement la survie.

  

Voyez le délire autour du football, que signifie-t-il ? Simplement que celui qui gagne a été assez habile pour mettre le ballon dans un but. Ce n'est rien d'autre. Quand vous voyez ensuite tout ce qu'on a construit autour de ce divertissement, cette espèce de rituel mobilisant des foules hurlantes, ces sommes d'argent exorbitantes dépensées, la publicité… J'ai joué au foot dans mon petit village mais il s'agissait uniquement d'une activité ludique. L'envergure de ce jeu au plan international rend dubitatif sur le fonctionnement de l'humanité.

  

Nous sommes en train d'assister à un véritable processus d'usurpation graduelle avec l'accaparement de ce bien commun que l'on appelle semence, à savoir le principe même de la vie et de la survie. Peu de citoyens sont conscients de ce "hold-up" organisé par des confréries de profiteurs internationaux au détriment de l'ensemble de l'humanité.

  

Tu es fait de cent mille milliards de cellules. Nous sommes, chacun, une multitude.

  

Nous sommes comme des papillons qui battent des ailes pendant un jour en pensant que c'est l'éternité.

  
content top