content top

Recherche mot : sciences

Je considère la poésie engagée comme une mission personnelle, un devoir envers une société où on évolue vers un contrôle des consciences : on devient même suspect de ne pas penser correctement !

  

La bravoure des Européens s’est transformée en une belle chevalerie en Espagne, au contact des Arabes, qui ont également diffusé les sciences, ainsi que les oeuvres classiques des Anciens sur lesquelles ils ont exercé de l’influence.

  

La science d’aujourd’hui encourage les vues pluralistes et nous devons dès lors lutter contre les idéologies réductrices dans les sciences humaines, l’économie ou dans la culture en général.

  

Les bonnes consciences ne sont pas celles qu'on gave de prescriptions, mais de lumière.

  

L'invention dans les beaux arts et dans les sciences n'est qu'un cas particulier. Dans les inventions mécaniques, militaires, industrielles, l'esprit humain a dépensé autant d'imagination que partout ailleurs.

  

La vraie poésie est plus vraie que la science, parce qu'elle est synthétique et saisit dès l'abord ce que la combinaison de toutes les sciences pourra tout au plus atteindre une fois comme résultat.

  

En amour comme dans les affaires, dans les sciences comme dans le saut en longueur, on doit croire, avant de pouvoir gagner ou atteindre son but.

  

Avec de l'argent, on plie bien des consciences.

  

Les consciences se soulagent comme des ventres.

  

Rien n'est plus dangereux que ces consciences endormies, satisfaites ! Ces consciences raisonnables dont la vie se retire peu à peu.

  

Conscience collective : somme des inconsciences individuelles.

  

Nous avons vu l'âge de fer, l'âge de plomb... Nous voici arrivés à l'âge du caoutchouc, celui où les consciences sont élastiques.

  

La statistique est la première des sciences inexactes.

  

Il y a des sciences bonnes dont l'existence est nécessaire et dont la culture est inutile. Telles sont les mathématiques.

  

Le succès, ce terrible dominateur des consciences.

  
content top