content top

Recherche mot : sante

Je ne méprise pas les croyants, je ne les trouve ni ridicules ni pitoyables, mais je désespère qu'ils préfèrent les fictions apaisantes des enfants aux certitudes cruelles des adultes.

  

Les enfants sont la source d'ennuis, de craintes, de peurs et d'angoisses pour les parents. Leur santé, leur avenir, leur vie, tout devient poids sur les épaules du père ou de la mère.

  

Certes, la vérité de la vie psychique est biologique, Freud a passé sa vie à le dire, mais à quoi bon une vérité morne et triste, qui n'ouvre aucune perspective de conquête, qui n'autorise aucune réalisation de son rêve de célébrité universelle, qui empêche l'épiphanie de son destin, puisque la fiction ouvre de bien plus intéressantes potentialités ? Freud va donc tourner le dos aux paillasses des laboratoires : la gloire viendra d'un divan.

  

Je ne méprise pas les croyants, je ne les trouve ni ridicules ni pitoyable, mais je désespère qu'ils préfèrent les fictions apaisantes des enfants aux certitudes cruelles des adultes.

  

L'athéisme ne fait pas du hasard sa religion. Il est une pensée modeste là où les religions sont des pensées totalitaires, totalisantes, explicatives de la totalité par un principe simple - dieu...

  

En réalité, un bon patriote aime sa patrie comme une personne, avec ses qualités et ses défauts, et ne se sent pas le droit de l'abandonner pour une autre qui lui paraîtrait plus séduisante, pas plus qu'un honnête homme ne consentirait à quitter sa famille.

  

Ne craignez pas ainsi la mort et craignez davantage la vie insuffisante !

  

L'agriculture devrait être la première activité de santé. Le paysan doit précéder le médecin.

  

Pour amener l'adversaire à accepter un point de vue contraire à ses intérêts, la propagande doit, au préalable, créer l'atmosphère factice qui déterminera chez l'adversaire l'aberration suffisante pour qu'il se laisse duper.

  

Les dépenses de santé sont en phase d'outrepasser celles de la nourriture dans les pays civilisés. Cette inversion est l'un des grands paradoxes des pays riches.

  

Comment se fait-il que l'humanité, en dépit de ressources planétaires suffisantes et de ses prouesses technologiques sans précédent, ne parvienne pas à faire en sorte que chaque être humain puisse se nourrir, se vêtir, s'abriter, se soigner et développer les potentialités nécessaires à son accomplissement ?

  

L'agriculture devrait être la première activité de santé. Le paysan doit précéder le médecin.

  

Le glamour reflète une certaine confiance en soi. Une femme glamour est toujours élégante, mais elle est aussi à la fois mystérieuse et troublante. Elle est éblouissante, intouchable presque.

  

La vérité est une lame tranchante, celui qui parle d'elle est fou ; pour beaucoup elle est lourde, embarrassante, elle fait grimacer ou suscite la toux. Qu'importe qui la prononce, l'avisé en attend le tout.

  

Quel est le plus beau cadeau dont tu es si souvent inconscient ? La santé... Quel est le plus grand rappel après le Rappel ? La maladie...

  
content top