content top

Recherche mot : revolution

Nous sommes en ploutocratie et cela depuis deux cents ans, depuis les révolutions anglaise, américaine, française, depuis l’avènement du gouvernement représentatif.

  

Le contre-révolutionnaire n’est pas toujours celui qu’on croit. La révolution n’est pas toujours là où on l’imagine. Ni le révolutionnaire là où on l’attend.

  

Le mot révolutionnaire ne peut s’appliquer qu’aux révolutions dont la liberté est le but.

  

Les femmes sont beaucoup plus intelligentes que les hommes et c'est dommage de les appeler le "sexe faible". Le terme "sexe fort" ou "égal" irait mieux. Respect à Olympe de Gouges ou à Théroigne de Méricourt, car elles ont su comprendre comment la Révolution aurait dû marcher.

  

Issue de la révolution industrielle, notre éducation est centrée sur la pensée de l'usine, et sa vertu cardinale est la conformité.

  

L'école devrait viser l'épanouissement. Mais le problème est que l'école vient de la révolution industrielle et elle vise plus la productivité que l'épanouissement.

  

Qu'est-ce que c'est qu'un écrivain de droite ? Je vous raconte, je connais un peu, moi qui n'ai jamais écrit une ligne, mais qui les lis. Un écrivain de droite a d'abord une posture philosophique : il est contre les Lumières. Il a une posture historique : il est contre la Révolution française. À cet égard, il est un anti-moderne. Il a une position ou une posture existentielle : il est pessimiste. Religieuse : il croit au pêché originel. Et puis il a un style : la vitupération, l'imprécation, le style sublime.

  

Quelques idéalistes, ceux qui n'ont pas le sens tragique de l'Histoire et qui croient modifier la réalité en la niant, s'étaient réjouis des révolutions arabes. Ils saluaient la promesse de l'aube et l'émergence du printemps. Mais déjà les évênements leur donnent tort : les islamistes ont pris le pouvoir en Tunisie, la charia est désormais la loi libyenne, les Frères musulmans attendent embusqués, en Égypte. L'aube est une nuit, le printemps une ère glaciaire.

  

Il faut bien comprendre que tous les monothéismes ont horreur du rire, les dictatures aussi et tous les systèmes totalitaires. Parce que le rire désacralise, questionne ; le rire est résolument révolutionnaire.

  

La Révolution française fut une révolution du verbe. Les mots sont des armes.

  

Un étrange sentiment d'impuissance règne en Occident, dans le contexte d'une révolution technologique qui semblait au contraire rendre tout possible.

  

La Révolution française est un autre grand moment d'universalisme européen, qui aboutit à la notion d'un homme universel absolu. Libre et égal, le citoyen français n'est que le prototype d'une espèce appelée à couvrir la planète.

  

Dans la démocratie, les révolutions naissent avant tout de la turbulence des démagogues. Pour ce qui concerne les particuliers, ils contraignent par leurs dénonciations perpétuelles les riches eux-mêmes à se réunir pour conspirer ; car la communauté de crainte rapproche les gens les plus ennemis.

  

Une révolution est toujours inaugurée par des naïfs, poursuivie par des intrigants, consommée par des scélérats.

  

Aujourd'hui, après deux guerres mondiales et trois révolutions majeures, nous savons qu'il n'y a pas de corrélation nécessaire entre la technologie plus avancée et la morale plus avancé.

  
content top