content top

Recherche mot : reflechir

Camus n'a cessé de réfléchir sur le crime légal, l'assassinat idéologique, le meurtre de soi ou de son prochain, la mise à mort programmée, légitimée – il s'est constamment révolté devant cet injustifiable majeur.

  

Camus n'a cessé de réfléchir sur le crime légal, l'assassinat idéologique, le meurtre de soi ou de son prochain, la mise à mort programmée, légitimée – il s'est constamment révolté devant cet injustifiable majeur.

  

Les bibliothèques ne servent qu’à cela : offrir des occasions de méditer, penser, réfléchir sa vie, son existence.

  

La plupart des gens préféreraient mourir que de réfléchir. C'est ce qu'ils font d'ailleurs.

  

La haine n'est pas un bas sentiment, si l'on veut bien réfléchir qu'elle ramasse notre plus grande énergie dans une direction unique, et qu'ainsi, nécessairement, elle nous donne sur d'autres points d'admirables désintéressements.

  

Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux.

  

Vivre, n'est-ce pas réfléchir, se posséder.

  

La pensée est la plus grande ennemie de la perfection. L'habitude de réfléchir profondément est, je suis obligé de le dire, la plus pernicieuse de toutes les habitudes prises par l'homme civilisé.

  

Réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.

  

L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même.

  

La lecture est un stratagème qui dispense de réfléchir.

  

Réfléchir, c'est déranger ses pensées.

  

Ce n'est pas à un coup que vous devez réfléchir, fut-il le meilleur, mais à un plan réalisable.

  

Quand on a vingt ans, on pense avoir résolu l'énigme du monde ; à trente ans, on commence à réfléchir sur elle et à quarante, on découvre qu'elle est insoluble.

  

Si un homme de l'âge de pierre avait dû réfléchir sur un sourire, cela l'aurait exténué.

  
content top