content top

Recherche mot : rang

Considérer comme étant égales toutes les professions n'est pas moins contraire à la réalité que l'égalitarisme individuel. La civilisation exige que les professions soient rangées socialement par ordre hiérarchique.

  

N'est étranger que l'homme moyen d'un autre pays. L'homme intelligent, même si nous sommes bêtes, nous fait l'effet d'un compatriote.

  

Les individus, dans la société moderne, sont chaque jour plus semblables les uns aux autres et chaque jour plus étrangers les uns aux autres. Des monades identiques qui s’affrontent dans un individualisme féroce.

  

Au bout du compte, le libéralisme est un utopiste aussi dangereux, sinon pire parce que plus savamment travesti, que celui des communistes, car il sacrifie à une téléologie fantasque au nom de laquelle, en laissant faire la main invisible, on obtiendrait la richesse des nations qui, par une étrange et inexplicable opération du Saint-Esprit libéral, permettrait, via l'enrichissement de quelques-uns, la prospérité de tous.

  

'individu soucieux d'hédonisme cessera de considérer son corps comme une étrangeté, un étranger, certes, mais il faudra aussi consentir à ces fulgurances qui l'habitent. Mieux, il s'agira de les susciter, de les décupler et d'en assurer la vitalité.

  

Puisque Dieu donne aux hommes la possibilité de vivre dans le plaisir, qu’est-ce qui justifie qu’on y renonce ? Quelle étrange perversion ? Sinon une singulière haine de soi, une pulsion de mort retournée contre sa propre personne...

  

Dans un monde où l’idéal a cessé d’exister, il n’existe plus que combines et petits arrangements cyniques pour accéder au pouvoir ou s’y maintenir.

  

Un jour je vais me retrouver face à Olivier Besancenot, physiquement. Je vais l'attraper un jour. En tête à tête. Et j'aurai mes gardes du corps pour bloquer les siens, j'dirai « maintenant on va s'arranger tous les deux ». Ce mec-là, en taule, il fait les pipes et le café, voyez ?

  

Un étrange sentiment d'impuissance règne en Occident, dans le contexte d'une révolution technologique qui semblait au contraire rendre tout possible.

  

L'Europe, démographiquement déprimée par sa faible fécondité, a besoin d'immigrés. L'installation d'étrangers sur son sol est l'une des conditions de sa survie.

  

Nous ne sommes que des pions du jeu d'échecs, avides d'actions. Aux ordres du grand joueur. Il nous mène de çà, de là, sur l'échiquier de la vie. Et pour finir, nous emprisonne dans la case de la mort. Sur un mode plus léger. Quelle tristesse ! Brutalement déchu du rang de cavalier à celui de pion.

  

La servitude de son père inflige à l’enfant une étrange blessure.

  

comment, pour tout dire, ne pas douter d'une civilisation qui a fait de la cravate le nœud coulant symbolique de la strangulation quotidienne?

  

A posteriori, je m'aperçois que le mobile essentiel de tous ces choix à risque était d'échapper au conformisme ambiant, à cette servitude dont la cravate m'a semblé le symbole suprême, avec la strangulation quotidienne du noeud coulant.

  

Tout individu est "quelqu'un". Il ne peut demeurer non classé. L'individu éclectique dans ses choix et dans sa conduite, impossible à ranger dans les cases de la société, devient un objet de soupçon et de méfiance.

  
content top