content top

Recherche mot : quelque

Il reste toujours quelque chose de l'enfance, toujours...

  

Il est quelquefois préférable de ne pas savoir ce qu'on dit que de dire ce qu'on ne sait pas.

  

L'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir, on le fait.

  

Quand une femme se tait, c'est qu'elle va dire quelque chose.

  

L'amoureux qui n'oublie pas quelquefois meurt par excès, fatigue et tension de mémoire.

  

L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe.

  

Ce que les hommes ont nommé amitié n'est qu'une société, qu'un ménagement réciproque d'intérêts, et qu'un échange de bons offices ; ce n'est enfin qu'un commerce où l'amour-propre se propose toujours quelque chose à gagner.

  

On n'est pas grand, on ne le devient pas, quelque effort qu'on y fasse, quand on n'est pas heureux.

  

On n'en finit jamais avec les êtres qu'il nous a été donné d'aimer, sous quelque forme d'amour que ce soit.

  

Mais n'est-ce pas déjà  le limiter injurieusement que d'appeler les échecs un jeu? N'est-ce pas aussi une science, un art, ou quelque chose qui, comme le cercueil de Mahomet entre ciel et terre, est suspendu entre l'un et l'autre, et qui réunit un nom

  

S'il fallait choisir, je détesterais moins la tyrannie d'un seul que celle de plusieurs. Un despote a toujours quelques bons moments ; une assemblée de despotes n'en a jamais.

  

L'idole se différencie de Dieu en ce qu'elle est quelque chose alors que Dieu est tout.

  

Il n'y a pas d'amour abstrait, pas d'amour qui ne pousse sur la mort de quelque chose ou de quelqu'un. Et sans doute est-ce à son pouvoir de sacrifier quelque obligation, que se mesure la force d'un sentiment.

  

Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.

  

Il vaut mieux vivre dans la plate solitude que de toucher un peu à la joie, l'étreindre pendant quelques jours, et finalement la perdre sans raison apparente.

  
content top