content top

Recherche mot : pleure

La vérité cruelle est que notre civilisation s'effondre. Elle a duré 1500 ans. C'est déjà beaucoup. Face à cela, je me trouve dans un perspective spinoziste : ni rire ni pleurer, mais comprendre.

  

Le vaincu pleure, le vainqueur est ruiné.

  

Aimer, c'est accepter de souffrir. On ne peut pas aimer quelqu'un sans pleurer avec lui, partager ses problèmes, ses peurs.

  

Je ne dirai pas : ne pleurez pas, car toutes les larmes ne sont pas un mal.

  

Maintenant que tu as compris ce que je t'ai dit, tu n'as peur ni envie, tu pleures comme tu ris et tu meurs comme tu vis.

  

Ne pleure pas pour ta défaite, garde tes larmes pour la victoire !

  

Il faut se regarder dans le miroir en commençant à se dire merci pour ce que j'ai avant de pleurer pour ce que je n'ai pas.

  

La femme, ça a toujours un coin, où en appuyant, ça pleure.

  

Femme rit quand elle peut, et pleure quand elle veut.

  

On risque de pleurer un peu si l'on s'est laissé apprivoiser...

  

Chanter, c'est aussi une façon de pleurer.

  

J'ai pleuré parce que je n'avais pas de souliers, jusqu'au jour où j'ai vu quelqu'un qui n'avait pas de pieds.

  

Ceux qui ne pleurent jamais sont pleins de larmes.

  

Mieux vaut s'accommoder des choses ou les briser que de pleurer à la lune.

  

Je voudrais bannir les pompes funèbres : il faut pleurer les hommes à leur naissance, et non pas à leur mort.

  
content top