content top

Recherche mot : philosophe

C'est la tâche du philosophe:enseigner la nature tragique du monde,puis donner des solutions pour y vivre et parvenir à la joie.

  

Seuls rient ceux qui prennent le monde au sérieux, justement parce qu'ils le prennent au sérieux. Gardons-nous comme de la peste des philosophes incapables de rire...

  

Contraindre un philosophe à rentrer dans une case de l’histoire des idées contribue à le dévitaliser, voire à désamorcer son originalité. La réputation se réduit toujours à la somme des malentendus accumulés sur son compte.

  

Jadis, la preuve du philosophe était donnée par la vie philosophique qu'il menait. Ce jadis a duré longtemps. Le long temps béni de la philosophie antique, soit une dizaine de siècles aant que le Christianisme et l'Université ne transforment les philosophes en théologiens, puis en professeurs, autrement dit l'illusion puis la pédanterie.

  

Philosopher, c'est rendre viable et vivable sa propre existence là où rien n'est donné et tout reste à construire.

  

Aux rabbins, aux prêtres, aux imams, ayatollahs, et autres mollahs, je persiste à préférer le philosophe.

  

Le philosophe, c'est celui qui, dans la simplicité, voire le dénuement, met de la pensée dans sa vie et sa vie dans sa pensée.

  

Mesure-t-on jamais combien les idées d'un philosophe peuvent produire d'effets sur l'existence future d'un jeune lecteur ?

  

La naissance dans un monde où les idées n'existent pas fit du philosophe reconnu internationalement, un personnage jamais sûr de lui, nulle part certain de son talent.

  

La biographie d'un philosophe ne se résume pas au seul commentaire de ses oeuvres publiées, mais à la nature de la liaison entre ses écrits et ses comportements. L'ensemble seul se nomme une oeuvre.

  

Comment être un indien dans un monde où il n'y a plus d'indiens ? En faisant table rase des principes enseignés par la morale dominante, par l'époque, par les religieux, les pasteurs, les prêtres, les intellectuels, les philosophes, les penseurs, les journalistes et autres farcisseurs de crâne.

  

Quand le philosophe digne de ce nom travaille, le prêtre recule.

  

Redescendre le ciel sur terre, voilà l’objectif de tout philosophe hédoniste. Et pour ce faire, la religion campe l’ennemi prioritaire. Les religions plutôt, toutes.

  

Le dieu des philosophes entre souvent en conflit avec celui d'Abraham, de Jésus et de Mahomet.

  

Contraindre un philosophe à rentrer dans une case de l’histoire des idées contribue à le dévitaliser, voire à désamorcer son originalité. La réputation se réduit toujours à la somme des malentendus accumulés sur son compte.

  
content top