content top

Recherche mot : pere

Les enfants sont la source d'ennuis, de craintes, de peurs et d'angoisses pour les parents. Leur santé, leur avenir, leur vie, tout devient poids sur les épaules du père ou de la mère.

  

Mon père, c’était le silence et la terre ; ma mère, le verbe et la cuisine.

  

Le désespoir advient si l'on a espéré, la déception surgit parce que l'on a attendu ; leçon de sagesse : ne pas espérer, ne pas attendre, faire avec...

  

Mon père disait ce qu'il faisait et faisait ce qu'il disait.

  

La pensée sarkozyenne ne mériterait guère le détour tant elle est superficielle et mensongère. Mais elle nous mène au chaos. Qu'il lui ait fallu récupérer un concept d'un philosophe de gauche est le signe de la nécessité de trouver une enveloppe humaine à une politique de civilisation visant en vérité à la déshumanisation.

  

Je ne méprise pas les croyants, je ne les trouve ni ridicules ni pitoyable, mais je désespère qu'ils préfèrent les fictions apaisantes des enfants aux certitudes cruelles des adultes.

  

Si tu es absent lors de mes combats, n'espère pas être présent lors de mes succès.

  

Quand tu auras désappris à espérer, je t'apprendrais à vouloir. Sans la volonté, rien n'advient !

  

Derrière tout phénomène naturel, une intelligence universelle est à l’oeuvre, garante de pérennité. Je ne peux qu’être empli de gratitude devant l’élégance d’une telle symbiose.

  

La servitude de son père inflige à l’enfant une étrange blessure.

  

Pour que les arbres et les plantes s'épanouissent, pour que les animaux qui s'en nourrissent prospèrent, pour que les hommes vivent, il faut que la terre soit honorée.

  

Raisons et causes opèrent, pour ainsi dire, dans un champs éthiquement neutre, tandis que les motifs et les justifications sont utilisés dans un contexte qui entretient plus ou moins explicitement des considérations éthiques.

  

La magie n' opère que si l' on veut bien consentir à se laisser emporter par Elle.

  

Aux yeux de leur père, les nains sont toujours bâtards.

  

Un homme demanda : «Ô Messager de Dieu ! Quel est celui que je dois le plus aimer ?» Le prophète répondit : «Ta mère». L'homme dit : «Et qui encore ?» Il répondit : «Ta mère». L'homme répéta encore : «Et qui encore ?» Il répondit à nouveau : «Ta mère». Enfin, il réïtéra : «Et qui encore ?» Le messager : «Ton père».

  
content top