content top

Recherche mot : penser

La philosophie est d'abord un art de de penser la vie et de vivre de sa pensée, une vérité pratique pour mener sa barque existentielle.

  

"Ose penser par toi même" était la devise des Lumières

  

Etre nietzschéen, c'est penser à partir de Nietzsche - pas comme lui.

  

Psalmodier, réciter, répéter n'est pas penser. Prier non plus. Loin de là.

  

Seul penser la vie apprend à mourir.

  

La philosophie est d'abord un art de de penser la vie et de vivre de sa pensée, une vérité pratique pour mener sa barque existentielle.

  

Penser ce que pense l'autre parce que son support passe pour le summum de la bienséance intellectuelle ou politique, ça n'est pas penser mais dodeliner de l'intelligence.

  

Seul penser la mort apprend à vivre ; ce qui se lit aussi à l’envers : seul penser la vie apprend à mourir.

  

Les bibliothèques ne servent qu’à cela : offrir des occasions de méditer, penser, réfléchir sa vie, son existence.

  

La plus grande partie des médias défend une idéologie d'État qui est libérale, donc consumériste. Cette idéologie est anticléricale s’il s’agit de christianisme, mais cléricale quand il s’agit d’islam. Elle est antinationaliste, sauf quand il s’agit du nationalisme européen. Elle est immorale, sauf quand il s’agit de politiquement correct. Elle est pour la liberté de penser, sauf s’il s’agit d’une autre pensée que la sienne. Elle est pour la tolérance, sauf quand il est question de ce qui la questionne.

  

Le tout-venant politicien est d'une pusillanimité sans nom, incapable de penser les choses dans leurs nuances, manipulant des objets comme "France", "les Français", "l'avenir", "l'économie", "l'emploi", sans en avoir l'ombre d'une représentation mentale précise.

  

L'adolescence d'ailleurs est appelée "âge bête" par incompréhension : c'est justement l'âge où l'on découvre notre pouvoir de désinstaller des applications parentales, de penser par nous-mêmes, d'être le maître de notre vie mentale.

  

Faire de la neuroergonomie, c'est libérer la vie mentale des gens.Nous pouvons mieux apprendre, mieux produire, mieux voter, nous pouvons mieux penser, mieux communiquer, mieux comprendre, tout cela en étant plus épanouis, plus heureux, plus productifs et donc plus brillants.

  

Est-ce qu'on fait rire lorsque qu'on ne sait pas faire penser ? C'est une question que, par pure hypothèse, j’énonce.

  

Pour que le raisonnement soit correct, il faut que l'esprit soit libre ; penser par soi-même, c'est ne consentir à aucune servitude. Ainsi se tisse le lien entre la recherche scientifique de l'objectivité et le goût moral de la liberté.

  
content top