content top

Recherche mot : nourris

La sécheresse culturelle de dirigeants nourris au biberon de la pensée libérale la plus étroitement comptable.

  

Pour que les arbres et les plantes s'épanouissent, pour que les animaux qui s'en nourrissent prospèrent, pour que les hommes vivent, il faut que la terre soit honorée.

  

A un niveau plus élémentaire, je trouve que les individus ne prennent pas cette responsabilité première que devrait être la protection de leurs enfants. Ils les habillent, les nourrissent, les envoient à l'école et les soignent quand ils sont malades. Mais que font-ils pour que l'avenir leur soit vivable?

  

Sachez aimer vos prochains, soyez bons avec vos voisins, nourrissez ceux qui ont faim, recueillez les orphelins ; voilà ce qui est bien.

  

Les hommes nés sous le joug, puis nourris et élevés dans la servitude, sans regarder plus avant, se contentent de vivre comme ils sont nés et ne pensent point avoir d'autres biens ni d'autres droits que ceux qu'ils ont trouvés ; ils prennent pour leur état de nature l'état de leur naissance.

  

Nourris l'affamé, visite le malade et libère le captif.

  

Si un musulman sème un arbre fruitier, ou une semence quelconque de laquelle se nourrissent les hommes, les oiseaux et d'autres animaux, alors ce geste est compté au Ciel comme une aumône en sa faveur.

  

Les critiques se nourrissent de la soupe que nous leur avons préparée. Mais ils crachent dedans. Ca leur fait des digestions aigres.

  

Les mots se nourrissent du temps qu'on passe à les lire.

  

Les sots donnent des festins, les sages s'y nourrissent.

  

La vertu, immuable, ne quitte pas l'homme avec la mort, elle retourne au nourrisson.

  

Il n'y a si petit métier qui ne nourrisse son maître.

  

La destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent.

  

Ce n'est pas en mangeant moins que tu nourris ton voisin.

  

Un père peut nourrir cent enfants mais cent enfants ne nourrissent pas un père.

  
content top