content top

Recherche mot : mode

Nous autres sans-patrie, nous sommes trop multiples et trop mêlés de race et d'origine, pour faire partie des "hommes modernes".

  

Il me semble que la preuve du monde, c'est le champagne dont les bulles sont des comètes qui traversent l'espace, des étoiles qui flambent dans le cosmos, des forces qui strient sur le mode lumineux les ciels contenus dans des coupes de verre.

  

Parler d'honneur aujourd'hui passe pour signe de mauvais goût, d'archaïsme - épithète infamante, car il faut être moderne, c'est-à-dire ne rien tant chérir que la fourberie.

  

Nietzsche établit qu'un criminel est peut-être individu qui exige "une intelligence médicale, une bienveillance médicale" susceptibles d'intégrer le savoir diététique dans son mode d'appréhension des cas. On retrouve ici trace du Feuerbach qui affirmait que "l'homme est ce qu'il mange".

  

Une géorgique de l'être contemporain, autrement dit une culture de soi qui emprunte les modèles à l'agriculture, permettrait d'envisager un genre de construction de soi tel un beau jardin.

  

La vulgate et les lieux communs, la pensée du moment et la mode pèsent d'un poids terrible sur l'intelligence qu'ils étouffent à bas bruit, mais de façon très efficace.

  

Suivre la mode, c'est se transformer en porte-manteau.

  

Droit d'ingérence : l'autre nom du colonialisme moderne.

  

L'homme hypermoderne ne croyant plus en rien, ne croit qu'en lui. Non pas en l'homme, mais en sa seule personne.

  

On produit moins des biens de consommation pour satisfaire la population qu'on ne fabrique des objets de mode, périssables, afin d'obtenir du consommateur qu'il achète, fasse circuler son argent et l'injecte dans la machine libérale.

  

L'athéisme ne fait pas du hasard sa religion. Il est une pensée modeste là où les religions sont des pensées totalitaires, totalisantes, explicatives de la totalité par un principe simple - dieu...

  

Je pense que les religions monothéistes sont très sévères avec l'homosexualité parce que à l'époque il y avait très peu de monde sur la terre. Et je pense que d'ailleurs, c'est une de, comme ça, de mes idées, que la tolérance moderne entre guillemets pour l'homosexualité vient de la surpopulation actuelle.

  

c'est parce que le système économico-politique a peu à peu imposé dans les sociétés occidentales son modèle éducatif pour en faire une machine à fabriquer du consommateur-producteur qu'il a pu étendre son emprise et supprimer peu à peu toute alternative.

  

Je suis conservatrice, au sens de George Orwell, celui de "l'anarchisme tory", par opposition au parti libéral bourgeois du XIXème siècle. Je me reconnais dans ce conservatisme des petites gens, qui aspirent à préserver leurs traditions, leurs modes de vie, ce qui donne un sens à leur existence. Parce que dans ces traditions, dans ces réseaux de sociabilité, il y a les anticorps face aux méfaits du capitalisme.

  

Nous avons tous besoin de modèles, de nous identifier à d'Artagnan, Cyrano ou Julien Sorel. Si l'école ne leur donne pas cette possibilité-là, nos jeunes iront chercher leurs modèles ailleurs, dans les jeux vidéo, les blockbusters américains et au sein de l'État islamique. Il faut redonner du sens et développer un humanisme nouveau, c'est-à-dire une très haute idée de ce qu'est l'être humain et de ce que doit être sa vie.

  
content top