content top

Recherche mot : misere

Mieux vaut quelques jours de galère que des années de misère.

  

Quand l'émeute montre la misère, l'idiot regarde le Nutella.

  

L’imbécile ne découvre la radicale misère de notre condition que quand il est malade, pauvre, ou vieux.

  

Le plaisir tétanise : le mot, les faits, la réalité, le discours qu’on tient sur lui. Il tétanise ou il hystérise. Trop d’enjeux personnels privés, trop d’intimités aliénées, souffrantes, miséreuses et misérables, trop de défaillances cachées, dissimulées, trop de difficultés à être, à vivre – à jouir.

  

De la misère, on en gagne tant qu'on veut, et sans peine : la route est plane, et elle loge tout près de nous.

  

L'aveuglement des hommes est le plus dangereux effet de leur orgueil : il sert à le nourrir et à l'augmenter et nous ôte la connaissance des remèdes qui pourraient soulager nos misères et nous guérir de nos défauts.

  

Une grande misère parmi les homme, c'est qu'ils savent si bien ce qui leur est dû et qu'ils sentent si peu ce qu'ils doivent aux autres.

  

Les gens déjà  chargés de leur propre misère sont ceux qui entrent davantage par la compassion dans celle d'autrui.

  

La vraie misère est celle des gens qu'on croit riches parce qu'ils n'ont pas le courage d'être pauvres.

  

Il n'y a rien comme la misère des autres pour nous sortir de la nôtre.

  

Il m'arrive de croire que la misère attire la misère et que les gens heureux évitent le malheur des autres.

  

Une chambre ! Quelle soit vêtue de deuil et de misère, ou capitonnée de soie et d'or, n'est-ce pas toujours le sanctuaire secret où se déroule le plus intime des vies ?

  

Il n'est pire misère, parce qu'on veut faire le bonheur d'un peuple, que de croire en lui.

  

L'enfer c'est peut-être ça : aller seul au bout de soi-même et se laisser happer par des hélices de plus en plus rapides, au coeur de sa propre misère.

  

On ne peut pas fonder la prospérité des uns sur la misère des autres.

  
content top