content top

Recherche mot : mensonge

La politique était le royaume du miasme et de la compromission, de l'hypocrisie et des mensonges.

  

La pensée sarkozyenne ne mériterait guère le détour tant elle est superficielle et mensongère. Mais elle nous mène au chaos. Qu'il lui ait fallu récupérer un concept d'un philosophe de gauche est le signe de la nécessité de trouver une enveloppe humaine à une politique de civilisation visant en vérité à la déshumanisation.

  

Nous avons vu que l'éloquence est une appropriation de l'esprit de l'autre ; c'est une force violente, irrespectueuse, immorale et mensongère. Que reste t'il ? la préoccupation de faire triompher une vision ; le bonheur de savoir qu'on le peut en terrassant son adversaire, en tuant la pensée de l'autre et en le laissant mort à son idée.

  

Qui ne connaît la vérité n'est qu'un imbécile. Mais qui, la connaissant, la nomme mensonge, celui-là est un criminel !

  

Ne fais pas de questions, et on ne te dira pas de mensonges.

  

Tant qu'on ne reconnaîtra pas que le salaud et le criminel sont au fond de nous, on vivra dans un mensonge pieux.

  

La vérité est unique. Ses versions ne sont que mensonges.

  

Les mensonges pouvaient faire le tour du monde le temps que la vérité enfile ses chaussures.

  

L'esprit de l'homme est ainsi fait que le mensonge a cent fois plus de prise sur lui que la vérité.

  

C'est dans le mensonge que la vérité commence.

  

Efface ce que tu as écrit jusqu'à présent dans le cahier de ta vie : inquiétude, manque d'assurance, mensonge. Et à la place, écris le mot courage. En commençant ton voyage avec ce mot et en le poursuivant avec la foi en Dieu, tu arriveras là où tu dois arriver.

  

Le mensonge est une grande vérité de la vie.

  

Curieux comme il est difficile de casser les légendes, comme les gens n'aiment pas être dérangés, comme les vérités les moins contestables ont du mal à se faire admettre si la place est prise par un mensonge.

  

Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l'apparence de la solidité à ce qui n'est que vent.

  

Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l'accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air.

  
content top