content top

Recherche mot : medias

La plus grande partie des médias défend une idéologie d'État qui est libérale, donc consumériste. Cette idéologie est anticléricale s’il s’agit de christianisme, mais cléricale quand il s’agit d’islam. Elle est antinationaliste, sauf quand il s’agit du nationalisme européen. Elle est immorale, sauf quand il s’agit de politiquement correct. Elle est pour la liberté de penser, sauf s’il s’agit d’une autre pensée que la sienne. Elle est pour la tolérance, sauf quand il est question de ce qui la questionne.

  

L'abandon de la France rurale, ringardisée par les médias et oubliée des politiques pour qui il n'y eut, pendant des années, de détresse et de pauvreté que dans les banlieues, nous raconte surtout à quel point nous avons totalement perdu de vue la dimension charnelle de l'identité française.

  

Ce sont les médias qui contrôle les limites de ce qui est politiquement acceptable, alors il vaut mieux changer les médias. Les motifs de profit travaillent contre elle, mais si nous pouvons avoir le public à comprendre que la plupart des autres formes de journalisme ne sont pas crédibles, il peut être un déménagement forcé.

  

On dit souvent que les médias forment l'opinion ; ou qu'ils la déforment.

  

Celui qui contrôle les médias contrôle les esprits.

  

Le bouche à oreille est le meilleur des médias.

  

Le sport qui n'évolue pas dans le sens des médias va mourir à petit feu.

  

Les gens reprochent souvent aux médias de ne pas rapporter de bonnes nouvelles, oubliant commodément que plus on carbure à la catastrophe, plus on vend.

  
content top