content top

Recherche mot : litterature

Si Freud eut un jour le prix Goethe au lieu du Nobel de médecine escompté, c'est bien parce que, de son vivant déjà, un aréopage a considéré que son oeuvre relevait plus de la littérature que de la science !

  

La littérature n'est pas une fin en soi. Un livre doit provoquer la discussion sinon il est inutile. Diderot, tu me justifierais, toi, n'est-ce pas ?

  

La littérature ne permet pas de marcher, mais elle permet de respirer.

  

Toute oeuvre qui appartient à la littérature française a pour caractère essentiel d'être écrite en français.

  

En littérature, le ridicule ne tue plus ; il tire à cent mille exemplaires.

  

Le romancier s'inspire de sa vie ou de celle des autres, il raconte des histoires vécues en lui ou autour de lui. Le reste est littérature, syntaxe et stylistique.

  

Le prix modeste du papier est la raison pour laquelle les femmes commencèrent par réussir en littérature avant de le faire dans d'autres professions.

  

Dites-vous bien que la littérature est un des plus tristes chemins qui mènent à tout.

  

L'important, en littérature comme en cinéma, c'est de dire des choses graves avec légèreté.

  

George Sand, la vache bretonne de la littérature.

  

Si la littérature n'est pas pour le lecteur un répertoire de femmes fatales et de créatures de perdition, elle ne vaut pas qu'on s'en occupe.

  

L'amour est une chose simple, un désir suivi d'un acte bref, et le voiLà ramené à ses justes proportions ; tout le reste est littérature.

  

La littérature est quelque chose qui n'empêche pas de dormir parce que, d'une certaine façon, on la fait en dormant.

  

Quand on peut se regarder souffrir et raconter ensuite ce qu'on a vu, c'est qu'on est né pour la littérature.

  

La littérature anticipe toujours la vie. Elle ne la copie point, mais la moule à ses fins.

  
content top