content top

Recherche mot : lisant

Bien sûr, pour détruire un homme, il faut le salir. On suppose alors qu’en utilisant les institutions au service de sa mission, qui est de servir et de représenter la plèbe, il est moins soucieux du peuple que de son pouvoir personnel.

  

Mettre à mal la langue française, mépriser le vocabulaire, entretenir la haine du style, célébrer les fossoyeurs de l'écriture laisse la voie libre aux individus qui aspirent à la domination des autres en utilisant le langage et la séduction littéraire.

  

L'athéisme ne fait pas du hasard sa religion. Il est une pensée modeste là où les religions sont des pensées totalitaires, totalisantes, explicatives de la totalité par un principe simple - dieu...

  

Voyez le délire autour du football, que signifie-t-il ? Simplement que celui qui gagne a été assez habile pour mettre le ballon dans un but. Ce n'est rien d'autre. Quand vous voyez ensuite tout ce qu'on a construit autour de ce divertissement, cette espèce de rituel mobilisant des foules hurlantes, ces sommes d'argent exorbitantes dépensées, la publicité… J'ai joué au foot dans mon petit village mais il s'agissait uniquement d'une activité ludique. L'envergure de ce jeu au plan international rend dubitatif sur le fonctionnement de l'humanité.

  

Comment impressionne-t-on les foules ? Ce n'est jamais en essayant d'agir sur l'intelligence et la raison, c'est à dire par voie de démonstration. Ce ne fut pas au moyen d'une rhétorique savante qu'Antoine réussit à ameuter le peuple contre les meurtriers de César. Ce fut en lui lisant son testament et en lui montrant son cadavre.

  
fut

En lisant le journal, les gens croient apprendre ce qui se passe dans le monde. En réalité, ils n'apprennent que ce qui se passe dans le journal.

  

Les auteurs il vaut mieux ne jamais les connaître parce que leur personne réelle ne correspond jamais à l'image qu'on se fait en les lisant.

  

On engendre les conflits en fertilisant les petites erreurs.

  

L'homme, en se civilisant, n'a-t-il fait vraiment que compliquer sa barbarie et raffiner sa misère ?

  

On devient parfois bizarre, en vieillisant, et l'on se raccroche aux lubies les plus abberantes.

  

Laver son linge sale en famille en utilisant pour la lessive les cendres des aïeux.

  

Le rire est un tranquillisant sans effets secondaires.

  

Apprendre la musique en lisant des ouvrages s'y rapportant est comme faire l'amour par courrier.

  

Il n'est pas de sot qui se spécialisant à l'extrême ne finisse par faire figure de savant.

  

Tout en lisant l'histoire de la vie, il faut en feuilleter toujours le roman.

  
content top