content top

Recherche mot : institutions

Bien sûr, pour détruire un homme, il faut le salir. On suppose alors qu’en utilisant les institutions au service de sa mission, qui est de servir et de représenter la plèbe, il est moins soucieux du peuple que de son pouvoir personnel.

  

La police de la pensée est assurée dans toute la société par le réseau serré constitué par de multiples institutions et organisations, où se conjuguent les adversaires d’hier, entreprises et syndicats, Église et franc-maçonnerie...

  

Rien n'est possible sans les hommes, rien n'est durable sans les institutions. Les institutions peuvent, si elles sont bien construites, accumuler et transmettre la sagesse des générations successives.

  

Les institutions nous enseignent un monde passé mais jamais la recette pour l'adapter à notre vie future.

  

Le XXè siècle a été celui des guerres conduites au nom d'idéologies mortes. Restent à inventer les institutions qui feront vivre la liberté.

  

Les peuples heureux n'ont pas de sociologie, mais ils ont des moeurs, des institutions et des lois.

  

On ne se lasse pas de changer les institutions, ne pouvant changer les hommes.

  

Les institutions sont la garantie du gouvernement d'un peuple libre contre la corruption des moeurs, et la garantie du peuple et du citoyen contre la corruption du gouvernement.

  

La vantardise est le défaut des institutions comme des individus.

  

Les sciences humaines d'aujourd'hui sont plus que du domaine du savoir : déjà  des pratiques, déjà  des institutions.

  

L'homme du siècle demande des lois et des institutions de convalescence, qui le brident sans le briser, qui le conduisent sans l'écraser.

  
content top