content top

Recherche mot : humaines

L'éthique est affaire de vie quotidienne et d'incarnations infinitésimales dans le tissu fin des relations humaines...Elle sacre le règne du presque rien, du je-ne-sais-quoi, du quasi minime et de l'anodin.

  

La raison est l'un des instruments permettant la relation entre soi et le monde, soi et les autres. Elle permet la saisie et la compréhension du sens à l’œuvre dans les relations humaines et dans la nature du monde.

  

Le bien et le mal, le vrai et le faux, le juste et l' injuste, le beau et le laid relèvent de décisions humaines, contractuelles, relatives et historiques.

  

Oui bien sûr. Ce qui ne signifie pas que je sois pour la collectivisation des moyens de production. Je crois à l'économie de marché, à partir du moment où elle est contrecarrée par des valeurs non marchandes, par des solidarités humaines, et à partir du moment où le marché ne s'étend pas à toutes les strates de la vie humaine. C'est un outil et pas un projet.

  

Quels que soient les progrès des connaissances humaines, il y aura toujours place pour l'ignorance et par suite pour le hasard et la probabilité.

  

C'est à la convoitise et à la prédation humaines que nous devons le champ de bataille permanent auquel est réduite notre magnifique planète.

  

La science d’aujourd’hui encourage les vues pluralistes et nous devons dès lors lutter contre les idéologies réductrices dans les sciences humaines, l’économie ou dans la culture en général.

  

Que pèse l'honneur, contre l'amour d'une femme ? Que pèse le devoir, contre un nouveau-né qu'on étreint… , ou contre le souvenir d'un frère qui sourit ? Du vent, des mots. Des mots, du vent. Nous ne sommes que des créatures humaines, et les dieux nous ont créées en vue de l'amour. C'est là notre auguste gloire, là notre auguste tragédie.

  

Il est impossible que deux têtes humaines conçoivent le même sujet absolument de même manière.

  

Il y a trois sortes de lois : les lois divines, les lois humaines et les lois sur les sociétés.

  

L'histoire de l'industrie est le livre ouvert des facultés humaines.

  

Les maîtres d'école sont des jardiniers en intelligences humaines.

  

Au contraire, de toutes les choses humaines, dont la nature est de périr dans les tourments, la véritable religion s'accroît dans l'adversité : Dieu l'a marquée du même sceau que la vertu.

  

Nul lieu n'offre de la vanité des espérances humaines une preuve plus frappante qu'une bibliothèque publique.

  

La prière commence où les capacités humaines finissent.

  
content top