content top

Recherche mot : horreur

Il faut bien comprendre que tous les monothéismes ont horreur du rire, les dictatures aussi et tous les systèmes totalitaires. Parce que le rire désacralise, questionne ; le rire est résolument révolutionnaire.

  

Aujourd'hui le monde entier dans toute son horreur comme dans toute sa splendeur fait partie de la vie intime de l'individu.

  

Le théâtre est le lieu où apparaissent violence et cruauté. Leur représentation doit servir à ce que l'horreur ne se reproduise pas.

  

J'ai horreur du dimanche : tous ces gens qui encombrent les rues, sous prétexte de se reposer.

  

Je crois que les saints et les criminels ont, les uns comme les autres, horreurs d'être hommes.

  

Le soleil se cache : quelles sont les horreurs qu'il refuse d'éclairer ?

  

Il a essayé de se convaincre qu'il pourrait empêcher toutes les erreurs et ne jamais perdre. L'horreur !

  

L'horreur est humaine.

  

L'égoïsme inspire une telle horreur que nous avons inventé la politesse pour le cacher, mais il perce à travers tous les voiles et se trahit en toute rencontre.

  

Celui à qui la guerre ne fait point horreur, c'est lui le vrai lâche !

  

Il est vrai que la nature a horreur du vide. Le parlementaire aussi, mais il en prend l'habitude.

  

J'aime assez les beaux diamants, mais j'ai horreur des pendeloques qui me montrent une femme portant à une oreille le pain de ses enfants et à l'autre l'honneur de son mari.

  

Horreur, mais aussi harmonie suprême : qu'y avait-il en effet au monde en dehors des échecs ? Le brouillard, l'inconnu, le non-être...

  

Que nous le voulions ou non, nous sommes tous des psychanalystes, amateurs des mystères du coeur et du caleçon, scaphandrier des horreurs. Malheur à l'esprit aux gouffres clairs !

  

L'inquiétude présente est moindre que l'horreur imaginaire.

  
content top